fbpx
©Pixabay

Des Kogis en Suisse… l’expertise des peuples-racines enfin reconnue !

À l’initiative de plusieurs associations locales, mais aussi de scientifiques et de plusieurs personnalités suisses dont René Longet et Philippe Roch, des indiens Kogis se rendront à l’automne à Genève pour réaliser un “diagnostic de santé territoriale”.


Après vingt-cinq ans de soutien de la part du collège et de l’école de commerce André-Chavanne, de l’association Tchendukua et de la Fondation Rezonance, des Kogis souhaitent apporter leurs remerciements pour le rachat de plus de trois mille hectares de leurs territoires, en offrant leur expertise en matière d’équilibre de l’environnement au canton de Genève. Ce diagnostic sera mené à la fois par des Mamos – représentants spirituels kogis – et des scientifiques de toute l’Europe dont le mathématicien français Cédric Villani, lauréat de la médaille Fields, Ces derniers se sont rendus récemment dans la Sierra Nevada de Santa Marta, en Colombie, afin de rencontrer les Kogis et se synchroniser pour cette collaboration. Suite à ce voyage, les scientifiques se sont retrouvés, en mai dernier, au musée d’ethnographie de Genève. Ce fut l’occasion pour eux de partager leurs impressions : « Il s’agit d’ouvrir un dialogue véritable pour faire converger les connaissances traditionnelles des Kogis, basées sur l’observation et le respect des principes du vivant, et le savoir scientifique. Le défi est de taille. Pas facile de retrouver la confiance après cinq siècles de barbarie », a confié le géographe Eric Julien, acteur de ce projet et dont la vie a été sauvée par les Kogis.



©Pixabay




Re-connexion
Selon les récents rapports de la Nasa, dix-neuf lieux sur notre planète arrivent actuellement à un point de bascule délicat. L’hydrologue française Emma Haziza, spécialisée dans l’adaptation du changement climatique, et qui participe à cette expertise avec les Kogis, a indiqué, lors de la conférence à Genève, que : « À peine arrivée dans la Sierra, préoccupée à ce moment par la question de l’assèchement de nos nappes phréatiques – d’où en dernier ressort proviennent toutes nos richesses – je suis frappée par les propos d’un mamo kogi, qui me dit que cette eau à l’intérieur de la terre, il ne fallait pas y toucher » ! Par la suite, elle a aussi précisé que ces derniers possèdent des informations que les scientifiques occidentaux découvrent à peine. En effet, ils espèrent, grâce à ce partenariat, obtenir des compléments d’informations précieux à leur approche occidentale. Plusieurs des participants ne rejettent absolument pas l’approche spirituelles des Kogis sur ces questions environnementales : « Pour les peuples racines, l’humain fait partie de la Terre et du cosmos et tout est aligné. C’est la base de la santé de la Terre et de l’humain. Voilà ce que les Kogis savent et que nous ne savons plus. Nous sommes dans une civilisation de l’avoir et du prendre, nous avons coupé le lien entre la Terre et le ciel, dont nous sommes les intermédiaires », a déclaré le psychiatre et addictologue Jacques Besson.

Cette première mondiale promet de belles avancées et indique que les choses changent petit à petit… Après avoir participé à la destruction de la planète, les Occidentaux font aujourd’hui appel aux gardiens de la Terre pour la sauver !
Rien n’est perdu… et ce type d’expérience promet de belles réconciliations humaines également.





« Nous devons écouter les voix de la nature. Si on n’écoute pas, chacun va de son côté et sans direction, cela ne peut pas aller. Pour nous, la nature est comme vos livres, tout y est écrit. Essayer de comprendre que la mère Terre, c’est la justice, l’équilibre », Marco Barro




Jessica Baucher


+ Crédit photo en-tête d’article : ©Pixabay

* Retrouvez nos publications sur les Kogis :
n°10 : Kogis, leçons spirituelles d’un peuple premier

n°8 : Le chemin des pierres qui parlent


Pour aller plus loin :
Genève : Objectif Diagnostic Croisé

Rendez-vous en Terre inconnue, Pesquet chez les Kogis
Les liens mystérieux qui unissent l’arbre et l’homme vus par un chercheur atypique (avec Ernst Zürcher)

Partagez
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

C'est Noël !

Un chouette pack pour plus de lecture au coin du feu et un cadeau engagé pour lequel vous participez à diffuser la voix des peuples racines et à préserver la  transmission des sagesses ancestrales !

Pour un abonnement de 1 an, recevez 5 numéros au lieu de 4 !*

Pour un abonnement de 2 ans et plus, le recueil regroupant les trois premiers numéros épuisés est OFFERT (valeur 25€)

Offre valable jusqu'au 31 décembre